Voici ce que signifie le terme « sensibilité

La spécification de la sensibilité des caméras numériques est basée sur la classification des films analogiques. Toutefois, contrairement à la pellicule analogique, elle reste linéaire dans la photographie numérique, avec une gradation variable. La manière dont les fabricants mesurent et calculent la sensibilité d’un capteur d’images est l’un de leurs secrets d’entreprise.

Sensibilité basée sur la saturation

La forme la plus courante est la sensibilité basée sur la saturation. La référence pour la spécification est presque toujours le canal de couleur verte, car il présente la plus grande sensibilité. La base de la mesure est le point à partir duquel le pixel individuel arrive à saturation et ne peut plus absorber de photons. La quantité de lumière nécessaire à cet effet peut alors être mesurée.

L’étalonnage est ensuite effectué sur une valeur d’une carte à 18% de gris. Le capteur est exposé à la valeur de luminosité de cette carte et le convertisseur analogique-numérique (également abrégé : convertisseur A/N) ou le processeur de signal est calibré de telle sorte que la valeur mesurée du capteur qui en résulte soit convertie en une valeur de pixel (sur un moniteur, par exemple) qui se rapproche le plus possible de la réflexion de la carte grise. L’étalonnage tient également compte de l’espace couleur utilisé.

Une plus grande amplification du signal de sortie

Des sensibilités plus élevées sont obtenues par une plus grande amplification du signal de sortie. En général, plus le gain est faible, plus les performances de netteté sont élevées. Lorsque le gain augmente en raison d’un réglage différent de la sensibilité, la netteté diminue en raison de l’augmentation du bruit du signal, la plage dynamique diminue (à un ISO élevé, cela peut représenter 3 à 5 diaphragmes de la plage d’ouverture possible à 100 ISO) et la gamme de couleurs (la profondeur des couleurs en bits) en souffre également.

Chaque capteur d’images a une « sensibilité native ». C’est là que la gamme dynamique est la plus grande et que le bruit de l’image est le plus faible. Même si de nombreux photographes utilisent par habitude 100 ISO et ses multiples (200, 400, 800…), vous obtenez en fait le résultat le plus propre si vous formez les multiples à partir de la sensibilité native du capteur. Par exemple, la sensibilité native de Canon est de 160 ISO et les multiples de cette valeur sont ensuite 320, 640, 1 250, 2 500, etc.

Perte de netteté et augmentation du bruit à 500, 1200, 4000 et 6400 ISO